Les Instituts de recherche en santé du Canada appuient la recherche visant à mieux comprendre, traiter et prévenir les BSPT dans les professions de la sécurité publique.

Le 8 février 2019 – Ottawa (Ontario) – Instituts de recherche en santé du Canada – Le personnel de la sécurité publique – allant des pompiers et des agents de police aux travailleurs paramédicaux et correctionnels, entre autres – assure au péril de sa vie la sécurité de nos communautés et de notre pays. Dans le cadre de leur travail au quotidien, ces travailleurs sont régulièrement exposés à des situations traumatisantes, ce qui peut mettre leur santé mentale à risque et être à l’origine de graves difficultés psychologiques, que l’on appelle blessures de stress post‑traumatique (BSPT).

Davantage de recherches sont nécessaires pour déterminer quels programmes, politiques et traitements seraient les plus efficaces pour améliorer la santé mentale et la résilience des travailleurs de la sécurité publique. Voilà pourquoi la ministre de la Santé, l’honorable Ginette Petitpas Taylor, et le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, l’honorable Ralph Goodale, sont heureux de mettre en lumière aujourd’hui les progrès réalisés dans la recherche sur les BSPT grâce aux investissements faits par le gouvernement du Canada.

Aujourd’hui, les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) ont rendu publics les résultats de leur concours de subventions Catalyseur sur les BSPT : 22 subventions d’un an d’une valeur maximale de 150 000 $ seront accordées, pour un investissement total de 2,95 millions de dollars. Ces subventions serviront de tremplin aux chercheurs dont le travail nous permet de mieux comprendre de quelle façon reconnaître, traiter et prévenir les BSPT chez le personnel de la sécurité publique.

Les IRSC ont aussi lancé récemment le concours de subventions d’équipe sur les BSPT, un autre investissement de 8,4 millions de dollars. Cet investissement permettra de financer des projets de recherche de quatre ans conçus pour produire les nouvelles données probantes et les nouveaux outils nécessaires pour combler les lacunes en matière de BSPT chez le personnel de la sécurité publique au Canada. Les résultats de ce concours devraient être connus en mars 2020.