Le soutien en santé mentale pour les membres du personnel de la sécurité publique (PSP) est une question sérieuse; toutefois, il y a peu de preuves qui expliquent comment venir en aide aux membres du PSP qui font face à des défis de santé mentale. Pour cette étude, Formation en santé mentale, attitudes en matière de soutien, et tests positifs pour des troubles psychologiques, Mental Health Training, Attitudes Toward Support, and Screening Positive for Mental Disorders (2019), on a questionné les membres du PSP sur leurs expériences de formation en santé mentale, leurs attitudes sur la santé mentale, et sur les types d’aide qu’ils étaient prêts à utiliser s’ils avaient un problème de santé mentale lié à leur emploi. Les résultats ont démontré que les membres du PSP sont plus portés à se fier à leurs conjoints ou à leurs amis pour du soutien en santé mentale, et considéreraient utiliser un programme d’aide aux employés comme dernier ressort seulement.

La participation à une formation en santé mentale semble n’avoir qu’un léger impact sur la volonté des membres du PSP à demander de l’aide; toutefois, la plupart des membres du PSP ont rapporté avoir accès à des ressources professionnelles en santé mentale.

La participation à une formation en santé mentale était associée à un nombre moindre de tests de dépistage positifs pour des troubles psychologiques, comme le trouble de stress post-traumatique, la dépression et divers types d’anxiété, pour certains, mais pas pour tous.

Il faut effectuer plus de recherche afin de mieux comprendre pourquoi les membres du PSP accèdent à la formation en santé mentale et quel impact celle-ci a sur certains types de troubles psychologiques. Cette étude démontre aussi le besoin pour de la formation et des ressources de soutien supplémentaires pour les membres des familles et les dirigeants du PSP.

La version finale intégrale de cet article est accessible (en anglais) au : doi.org/10.1080/16506073.2019.1575900

Pour lire le résumé non scientifique, veuillez visiter le : Lay Summary

Voir les autres publications sur la page Publications de l’ICRTSP.