C’est le mois de la prévention du suicide. Quelle belle occasion de penser à nos amis, nos voisins, no collègues de travail, et les membres de notre famille qui mènent un combat sinistre et profondément personnel. Les membres du personnel de la sécurité publique (PSP) font régulièrement face à des événements traumatisants et à des situations possiblement dangereuses. J’apprends la nouvelle d’un accident de voiture, d’un feu, du décès d’un détenu, et je pense « oh que c’est tragique.» Je pense à cette personne et à sa famille. Trop souvent, on oublie qui sont les premiers sur scène; le policier qui doit informer un membre de la famille; les préposés aux appels d’urgence qui reçoivent l’appel; le travailleur des services correctionnels qui découvre la tragédie; ou l’agent des autorités frontalières qui est témoin de tant de désespoir. Je n’arrive même pas à m’imaginer les expériences et les charges émotionnelles que peuvent vivre les membres du PSP. Le mois de la prévention du suicide est l’occasion parfaite pour ne pas oublier ceux qui servent notre pays et assurent notre sécurité.

Lorsque j’étais travailleur à l’intervention d’urgence en Ontario, j’ai passé d’innombrables heures à soutenir des gens, au téléphone et en personne, qui vivaient leurs moments les plus sombres. Avec mon expérience, je peux affirmer une chose avec certitude, quelqu’un s’en inquiète – il y a toujours quelqu’un qui s’inquiète – même quand vous vous sentez seul. L’ICRTSP s’en inquiète. On s’inquiète de ceux qui nous protègent. On sait qu’il y a des lacunes en recherche et en connaissances concernant la santé mentale du PSP, les TSPT, et les traitements. On veut que tous les membres du PSP et leurs familles sachent qu’on se soucie d’eux. On travaille à être la voix sur la question. On travaille avec acharnement à diffuser la recherche, à offrir de la formation en préparation mentale, et à élaborer des programmes de traitement innovateurs comme la TCCI. Notre but est d’améliorer le bien-être à vie des membres du personnel de la sécurité publique canadien, leurs dirigeants, et leurs familles. C’est important pour vous que vos proches soient en sécurité, et c’est important pour l’ICRTSP aussi.

En ce mois de la prévention du suicide, n’oublions pas le rôle vital que joue le personnel de la sécurité publique dans notre vie quotidienne. N’oublions pas que parfois, le personnel de la sécurité publique a besoin de notre soutien aussi! Aidez l’ICRTSP à s’occuper du bien-être du PSP. Consultez la page FAQ en santé mentale sur notre site Web, ou remplissez une auto-évaluation afin de vérifier l’état de votre santé mentale.


Katie Schutz est Coordonnatrice de la participation communautaire et des événements à l’Institut canadien de recherche et de traitement en sécurité publique. Katie détient une maîtrise de Leadership en Philanthropy and Nonprofit de l’Université Carleton. Elle soutient les personnes en crise depuis plus de 10 ans et a été membre de Crisis Workers Society of Ontario œuvrant aux services pour les dépendances et la santé mentale de l’AMHS-KFLA.