Le 10 octobre est la Journée mondiale de la santé mentale. La mission de l’ICRTSP est de soutenir la santé mentale en travaillant avec les chercheurs et le personnel de la sécurité publique afin d’avancer notre compréhension de ce qui peut mettre la santé mentale de quelqu’un en danger, et en étudiant l’efficacité de différentes approches afin d’améliorer et de protéger la santé mentale.

Les membres du personnel de la sécurité, notamment, la police, les paramédics, les pompiers et les pompiers volontaires, le personnel des appels d’urgence, les employés des services correctionnels, les agents des services frontaliers, et le personnel du renseignement sont exposés à des événements dangereux et possiblement traumatisants dans le cadre de leur travail, celui d’assurer notre sécurité et notre protection. Il n’est donc pas surprenant qu’ils semblent courir un risque plus élevé de subir des blessures de santé mentale que la population générale. Selon Statistique Canada, environ 1 personne sur 10 du grand public a des problèmes de santé mentale. Une récente étude canadienne effectuée par des chercheurs affiliés à l’ICRTSP indique que les membres des professions de la sécurité publique semblaient rapportés des symptômes de santé mentale liés à la dépression, à l’anxiété, et au stress post-traumatique à un taux 4 fois plus élevé que celui de la population générale!

Par conséquent, il est important de reconnaître et de remercier les membres du personnel de la sécurité publique pour tout ce qu’ils font pour nos communautés, et de réaffirmer notre volonté d’améliorer le bien-être à vie des membres du personnel de la sécurité publique, leurs dirigeants et leurs familles, grâce à de la recherche collaborative, l’échange de connaissances, et de partenariats stratégiques.

En cette Journée mondiale de la santé mentale, pensez à prendre soin de vous, à soutenir ceux qui vous entourent, et à reconnaître la contribution du personnel de la sécurité publique dans votre communauté.