L’ICRTSP invite tous les Canadiens à souligner la sensibilisation au TSPT le 27 juin

Afin de promouvoir la sensibilisation au TSPT et de réduire la stigmatisation associée, l’ICRTSP a produit une vidéo éducative qui raconte les progrès de la société concernant la compréhension du TSPT.


L’ICRTSP encourage tout le monde à porter une chemise bleu sarcelle le 27 juin, afin de souligner la sensibilisation au TSPT et le 40e anniversaire de la reconnaissance formelle du TSPT comme trouble mental.


Le ruban bleu sarcelle est symbole de la sensibilisation au TSTP.

Les études démontrent que, en Amérique du Nord, environ 50 à 90 pour cent de la population peut faire l’expérience d’un ou de plus d’un événement potentiellement traumatique sur le plan psychologique durant sa vie, et 5 à 10 pour cent de ce groupe pourrait développer un Trouble de stress post-traumatique (TSPT).

Certaines réactions à des événements potentiellement traumatiques sont normales. Par exemple, il est normal de se sentir perturbé et inconfortable au début, parce que la plupart des gens se rétablissent et reprennent une vie normale quelques jours après l’exposition aux événements traumatisants.

Cependant, certains continuent à faire face à des difficultés de santé à plus long terme. Ceux-ci incluent les gens qui font carrière dans des domaines où les expositions à des événements traumatisants sont plus communes, plus fréquentes ou de plus longue durée, entre autres, les membres du personnel de la sécurité publique (PSP), notamment, les policiers et policières, les pompiers et pompières et les pompiers et pompières volontaires, les paramédics, le personnel correctionnel, le personnel des services frontaliers, et le personnel aux communications d’urgence de la sécurité publique.

Le professeur de psychologie de l’Université de Regina, et Directeur scientifique de l’Institut canadien de recherche et de traitement en sécurité publique (ICRTSP), le Dr R. Nicholas Carleton, décrit le TSPT comme « un trouble de santé mentale qui se produit à la suite de types d’expositions spécifiques à des événements potentiellement traumatiques sur le plan psychologique qui représentent une menace grave à soi-même ou à autrui. »

Depuis 2019, la province de l’Ontario dédie le 27 juin la Journée de sensibilisation au TSPT afin d’éduquer et de sensibiliser la population sur le TSPT, ainsi que de réduire la stigmatisation liée au TSPT à laquelle font face les membres du PSP qui souffrent de TSPT.

Il est intéressant de noter que, le TSPT n’a pas été formellement reconnu comme trouble de santé mentale avant 1980, alors qu’il a été officiellement inclus au Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM). Cela signifie que 2020 marque le 40e anniversaire de cette reconnaissance formelle du TSPT comme trouble de santé mentale.

« Afin de souligner cette journée spéciale, l’ICRTSP a produit une vidéo éducative qui raconte les progrès faits par la société concernant la compréhension du TSPT », affirme le Dr Nicholas Jones, Directeur général et Vice-président intérim chargé de la recherche de l’ICRTSP. « Nous avons fait beaucoup de chemin en quarante ans et à l’ICRTSP nous avons pu disséminer une meilleure compréhension de l’impact du TSPT sur le PSP au Canada, ainsi que réalisé des avancées en traitement adapté au TSPT. Joignez-vous à l’ICRTSP en partageant cette vidéo et en célébrant la Journée de sensibilisation au TSPT, le 27 juin prochain. »

40é anniversaire du TSPT

Le Dr Jones ajoute : « Le ruban bleu sarcelle a été choisi comme symbole de la sensibilisation au TSPT, et j’encourage les Canadiens à porter une chemise bleu sarcelle le 27 juin, afin de soutenir le personnel de la sécurité publique qui assure la protection et la sécurité de tous les Canadiens. »

Au cours des dernières années, l’Université de Regina s’est engagée dans des actions et des partenariats stratégiques afin de répondre à certains des besoins en santé mentale du PSP au Canada. En janvier 2019, l’U de R et Sécurité publique Canada signaient une entente de contribution afin de mettre en œuvre l’engagement du Gouvernement du Canada d’établir un nouveau consortium national de recherche sur le TSPT chez le personnel de la sécurité publique.

Ceci a entraîné le développement de l’ICRTSP et de la thérapie cognitive comportementale sur Internet pour le PSP (PSPNET) afin de s’attaquer aux blessures de stress post-traumatique (BSPT), de coordonner la recherche, d’améliorer l’accès aux traitements, et de protéger le bien-être des policiers et policières, des pompiers et pompières et des pompiers et pompières volontaires, des paramédics, du personnel correctionnel, du personnel des services frontaliers, et du personnel aux communications d’urgence qui souffrent de dépression, d’anxiété, ou de BSPT.

Pour plus d’information sur les activités de la Journée de sensibilisation au TSPT, veuillez visiter le site Web au https://www.cipsrt-icrtsp.ca/ptsd-40th-anniversary/ ou suivre CIPSRT sur Twitter @CIPSRT_ICRTSP et Facebook CIPSRT-ICRTSP.


Nous joindre

Comme membre du Consortium de recherche national, l’ICRTSP sert de centre virtuel pour la synthèse, l’application et l’échange des connaissances qui s’appuient sur les meilleures données de recherche contemporaine, afin de soutenir la mission globale d’aider les membres du personnel de la sécurité publique, anciens et actuels, leurs familles, et leurs dirigeants à protéger et à améliorer leur santé mentale et leur bien-être. L’ICRTSP est un institut de recherche situé à l’Université de Regina.

Institut canadien de recherche et de traitement en sécurité publique (ICRTSP)

Université de Regina
2 Research Drive
Regina, SK S4S 7H9

cipsrt@cipsrt-icrtsp.ca

www.cipsrt-icrtsp.ca

Vous trouverez plus d’information concernant l’ICRTSP sous l’onglet À propos.