Publications

Formation en santé mentale, attitudes en matière de soutien, et tests positifs pour des troubles psychologiques Mental Health Training, Attitudes Toward Support, and Screening Positive for Mental Disorders (2019)

Sommaire de recherche : « J’ai besoin d’aide, mais pas la vôtre : le personnel de la sécurité publique sur les programmes et le soutien en santé mentale »

Les membres du personnel de la sécurité publique (PSP) ont répondu à des questions portant sur leur expérience de formation en santé mentale, leurs attitudes sur la santé mentale, et les types d’aide qu’ils étaient prêts à utiliser s’ils avaient un trouble de santé mentale lié au travail. Les résultats ont démontré que la plupart des membres du PSP sont plus portés à se fier à leurs conjoints ou à leurs amis pour du soutien en santé mentale, et considéreraient utiliser un programme d’aide aux employés comme dernier ressort seulement. Il faut effectuer plus de recherche afin de mieux comprendre pourquoi les membres du PSP accèdent à la formation en santé mentale et l’impact que celle-ci a sur certains types de troubles psychologiques. Cette étude souligne aussi le besoin de ressources supplémentaires en formation et en soutien pour les familles et les dirigeants du PSP.

Carleton, R.N., Afifi, T.O., Turner, S., Taillieu, T., Vaughan, A.D., Anderson, G.S., Ricciardelli, R., MacPhee, R.S., Cramm, H.A., Czarnuch, S., Hozempa, K., & Camp, R.D. (2019). Mental health training, attitudes toward support, and screening positive for mental disorders. Cognitive Behaviour Therapy, pp.1-19. doi : 10.1080/16506073.2019.1575900

Expositions à des événements possiblement traumatisants chez le personnel de la sécurité publique au Canada (2019)

Accessible (en anglais) au : http://dx.doi.org/10.1037/cbs0000115

Sommaire de recherche : « Quand y a-t-il trop de traumatismes? Le personnel de la sécurité publique et l’exposition aux événements traumatisants »

Les premiers répondants et les autres membres du personnel de la sécurité publique au Canada peuvent éprouver de gros problèmes dus aux symptômes de troubles psychologiques. Ces problèmes peuvent être associés à l’exposition accrue à des événements possiblement traumatisants dans leurs fonctions en sécurité publique, dont certains types d’événements semblent particulièrement difficiles.

Carleton, R. N., Afifi, T. O., Taillieu, T., Turner, S., Krakauer, R., Anderson, G. S., MacPhee, R.S., Ricciardelli, R, Cramm, H. A., Groll, D., & McCreary, D. R. (2018). Expositions à des événements possiblement traumatisants chez le personnel de la sécurité publique au Canada. Canadian Journal of Behavioural Science. Prépublication en ligne. doi : 10.1037/cbs0000115

Lien entre des antécédents de maltraitance à l’enfance et l’idéation suicidaire et les plans et les tentatives de suicide chez les membres du personnel de la sécurité publique : une enquête ponctuelle (2018)

Publication intégrale

Les membres du personnel de la sécurité publique souffrent de problèmes de santé mentale importants fortement liés au suicide. Cette étude a été conçue dans le but d’explorer les liens entre la maltraitance des enfants, les traumatismes liés à une carrière, et les comportements suicidaires. Même si les traumatismes liés à une carrière étaient fortement associés à des comportements suicidaires, subir de la maltraitance durant l’enfance avait un impact plus important, corroborant l’acceptation de la maltraitance des enfants comme un facteur important lié aux comportements suicidaires chez le personnel de la sécurité publique.

Turner, S., Taillieu, T., Carleton, R. N., Sareen, J., & Afifi, T. (2018). Association between a history of child abuse and suicidal ideation, plans and attempts among Canadian public safety personnel: A cross-sectional survey. Canadian Medical Association Journal Open, 6(4), E463-E470. doi:10.9778/cmajo.20170153

Tirer parti du système : Facteurs structurels qui augmentent la stigmatisation en santé mentale, mettent en doute la prise de conscience, et entravent l’accès aux soins pour le personnel de la sécurité publique au Canada (2018)

Publication intégrale

Pourquoi est-il devenu inacceptable de demander de l’aide pour des problèmes de santé mentale liés à l’emploi? Cette étude examine les derniers commentaires ouverts faits par plus de 828 membres du PSP canadien dans le cadre d’un plus vaste sondage en ligne conçu pour évaluer la prévalence des troubles de santé mentale chez le PSP. Basé sur les résultats, il semble que la culture et la structure organisationnelles jouent un rôle 1) en influençant la prise de décision des membres du PSP de demander des soins de santé mentale, 2) en influant sur la façon dont les membres du PSP qui demandent de l’aide sont perçus pas leurs collègues, et 3) en incitant le PSP à minimiser leurs propres besoins en santé mentale. En particulier, un grand nombre des participants soupçonnaient que les compagnons de travail qui prenaient le temps de s’occuper de leur santé mentale « abusaient du système ».

Ricciardelli, R., Carleton, R. N., Mooney, T. & Cramm, H. (2018). Playing the system: Structural factors potentiating mental health stigma, challenging awareness, and creating barriers to care for Canadian public safety personnel. Health. doi:10.1177/1363459318800167

Évaluation longitudinale de la formation En route vers la préparation mentale chez les agents de la police municipale (2018)

Accessible (en anglais) au : https://doi.org/10.1080/16506073.2018.1475504

L’impact de la formation En route vers la préparation mentale auprès d’un échantillon de policiers canadiens (Résumé vulgarisé). Cette étude a été conçue afin d’évaluer l’impact d’une seule séance de la formation RVPM sur la santé mentale, l’attitude au travail, la résilience, les connaissances en santé mentale et la stigmatisation des policiers municipaux. Bien que les résultats actuels soient mitigés, les dirigeants pourraient choisir de croire que toute diminution de stigmatisation en vaille la peine et décider que la perception positive des participants à  la formation RVMP sur les changements d’attitude et de communication justifierait tout investissement connexe.

Carleton, R. N., Korol, S., Mason, J. E., Hozempa, K., Anderson, G. S., Jones, N. A., Dobson, K.S., Szeto, A. & Bailey, S. (2018). Évaluation longitudinale de la formation En route vers la préparation mentale chez les agents de la police municipale. Thérapie cognitivo-compertementale.

Symptômes de troubles de santé mentale chez le personnel de la sécurité publique au Canada (2017)

Accessible (en anglais) au : https://doi.org/10.1177/0706743717723825

Dans le cadre de leurs fonctions, les membres du personnel de la sécurité publique canadiens sont exposés à des événements possiblement traumatisants. De telles expositions augmentent le risque de développer des symptômes cliniques importants liés aux troubles de santé mentale. L’étude actuelle a été conçue dans le but d’estimer la fréquence et la sévérité des symptômes de troubles de santé mentale auprès des membres du PSP canadien.

Carleton, R.N, Afifi, T.O., Turner, S., Tallieu, T., Duranceau, S., Bouthillier, D.M., Sareen, J., Ricciardelli, R., MacPhee, R., Groll, D., Hozempa, K., Brunet, A., Weekes, J.R., Griffiths, C.T., Abrams, K.J., Jones, N.A., Beshai, S., Cramm, H.A., Dobson, K.S., Hatcher, S., Keane, T.M., Stewart, S.H., & Asmundson, G.J.G. (2017). Symptômes de troubles de santé mentale chez le personnel de la sécurité publique au Canada. Canadian Journal of Psychiatry. doi: 10.1177/0706743717723825

Idéation suicidaire, plans et tentatives parmi les membres du personnel de la sécurité publique au Canada (2018)

Accessible (en anglais) au : http://dx.doi.org/10.1037/cap0000136

L’étude actuelle vise à évaluer la présence d’idéation suicidaire, des plans et des tentatives de suicide, au cours de l’année précédente et tout au long de la vie, auprès d’un large échantillon diversifié de membres du PSP canadien. Des différences importantes ont été remarquées dans les rapports de comportements suicidaires des diverses catégories du PSP au cours de l’année précédente et tout au long de la vie.

Carleton, R. N., Afifi, T. O., Turner, S., Taillieu, T., LeBouthillier, D. M., Duranceau, S.… & Hozempa, K. (2018). Idéation suicidaire, plans et tentatives parmi les membres du personnel de la sécurité publique au Canada. Psychologie canadienne. doi: 10.1037/cap0000136

Comorbidité de la psychopathologie liée à l’anxiété et de la douleur chronique chez le personnel de la sécurité publique (2018)

Accessible (en anglais) au : https://doi.org/10.1016/j.janxdis.2018.03.006

Une brève revue de la comorbidité de la psychopathologie liée à l’anxiété et de la douleur chronique chez le personnel de la sécurité publique (Résumé vulgarisé).

Les membres du personnel de la sécurité publique semblent susceptibles de développer des troubles psychologiques ou de la douleur. Les résultats indiquent que les membres du personnel de la sécurité publique qui ont rapporté souffrir de douleur chronique étaient beaucoup plus susceptibles de présenter aussi un trouble de stress post-traumatique (TSPT), un trouble dépressif caractérisé, de l’anxiété généralisée, de l’anxiété sociale, ou un trouble de consommation d’alcool. Des différences entre les diverses catégories du PSP existent, mais les indications de coexistence les plus constantes concernaient la douleur chronique, le TSPT, et le trouble dépressif caractérisé. La coexistence de la douleur chronique et de troubles psychologiques chez les membres du personnel de la sécurité publique est répandue. Les fournisseurs de soins de santé devraient évaluer régulièrement les membres du PSP pour des symptômes liés aux deux syndromes.

Carleton, R. N., Afifi, T. O., Taillieu, T., Turner, S., El-Gabalawy, R., Sareen, J., & Asmundson, G. J. G. (2018). Comorbidité de la psychopathologie liée à l’anxiété et de la douleur chronique chez le personnel de la sécurité publique. Journal of Anxiety Disorders. doi : 10.1016/j.janxdis.2018.03.006

Santé et sécurité psychologiques dans les organismes de services paramédics (2018)

Accessible au : https://store.csagroup.org/ccrz__ProductDetails?viewState=DetailView&cartID=&sku=Z1003.1-18&isCSRFlow=true&portalUser=&store=&cclcl=fr_CA

Cette norme fournit aux organismes de services paramédics et aux autres intervenants importants des lignes directrices sur les pratiques exemplaires relatives à la détermination et l’appréciation des dangers, de même qu’à la gestion des dangers pour la santé et la sécurité psychologiques (SSP) des organismes de services paramédics et pour promouvoir l’amélioration de la santé et de la sécurité psychologique.

Association canadienne de normalisation. (2018) Santé et sécurité psychologiques dans les organismes de service paramédics. Mississauga, Ont.: Association canadienne de normalisation.

Analyser qualitativement le bien-être et les expériences traumatisantes vécues par les membres du personnel de la sécurité publique : signes physiques, conséquences psychologiques, et attitudes fatalistes

Accessible (en anglais) au : https://doi.org/10.3138/cjccj.2017-0053.r2

Sommaire de recherche : « Demande du soutien en santé mentale : le personnel de la sécurité publique dans ses propres mots »

Les membres du personnel de la sécurité publique rapportent avoir vécu des expériences traumatiques importantes, personnellement ou du fait d’autrui, intensément et cumulativement. L’impact de ces traumatismes sur les membres du personnel et leurs familles peut être d’ordre physique, psychologique, social ou interpersonnel, et entraîner, notamment, l’échec d’un mariage et la dissolution des relations avec les enfants, l’augmentation du niveau de stress familial, et de la tension et de la colère. Les membres du PSP ont aussi rapporté avoir l’impression que rien ne changerait, que leur voix ne comptait pas, et que ni leur employeur ni les différents paliers de gouvernement ne se préoccupaient de leur bien-être.

Ricciardelli, R., Carleton, R. N., Groll, D., & Cramm, H. (2018). Analyser qualitativement les expériences traumatisantes vécues par les membres du personnel de la sécurité publique et leur bien-être : signes physiques, conséquences psychologiques, et attitudes fatalistes. Revue canadienne de criminologie et de justice pénale. doi : 10.3138/cjccj.2017-0053.r2

La douleur chronique chez les membres du personnel de la sécurité publique au Canada (2017)

Accessible (en anglais) au : https://doi.org/10.1080/24740527.2017.1410431

Sommaire de recherche : « Douleur chronique chez le personnel de la sécurité publique »

On a demandé aux membres du personnel de la sécurité d’évaluer leur bien-être physique et mental, et d’indiquer, notamment, s’ils souffraient présentement de douleur chronique. Les résultats du sondage démontrent que non seulement les membres du personnel de la sécurité publique canadien souffrent de douleur chronique plus que la moyenne des Canadiens, mais leur douleur chronique semble être associée à la présence d’un trouble psychologique, comme le TSPT, le trouble dépressif caractérisé, l’anxiété généralisée, l’anxiété sociale ou le trouble de consommation d’alcool.

Carleton, R. N., Afifi, T. O., Turner, S., Taillieu, T., El-Gabalawy, R., Sareen, J., & Asmundson, G. J. G. (2017). La douleur chronique chez les membres du personnel de la sécurité publique au Canada. Revue canadienne de la douleur. doi : 10.1080/24740527.2017.1410431

Approche intégrée à la santé mentale chez les membres du personnel de la sécurité publique : Un plan en cinq phases – Strathcona County Emergency Services (2017)

Accessible (en anglais) au : http://www.justiceandsafety.ca/resources/case-example

L’équipe de gestion de l’incapacité du comté de Strathcona a étudié les normes et les programmes de service dans le but de remédier à l’augmentation des heures perdues et des coûts liés à la maladie mentale, y compris les blessures de stress opérationnel, afin d’appliquer les meilleures pratiques en matière de santé mentale. La résistance, la résilience et le rétablissement sont soutenus par la gestion de l’incapacité, grâce à un accès rapide à des soins fondés sur des données probantes et à un fournisseur qualifié, du soutien par les pairs, une aumônerie, et des programmes d’aide aux employés et à la famille, ainsi qu’àl’accès à des services de counseling fourni soit, par une garantie supplémentaire pour soins de santé ou par des fournisseurs tiers. Les progrès faits à ce jour ont suscité d’importants changements culturels concernant la réduction de la stigmatisation et à l’augmentation de demandes d’aide. De plus, les coûts associés aux demandes d’indemnité pour des blessures de stress opérationnel (BSO) auprès de la Commission des accidents du travail de l’Alberta (CAT-Alberta), ont été réduits à zéro en 2015, 2016, et en 2017, à ce jour.

Programme de réinsertion à la suite d’incidents critiques – Services de police d’Edmonton (2017)

Accessible (en anglais) au : 2018 EPS – Critical Incident Reintegration Program

Un programme de retour au travail simplifié, et motivé par les pairs pour les agents de police et les autres membres du personnel de la sécurité publique, et qui utilise un processus interactif pour gérer le stress causé par un incident critique. Le programme comprend deux variantes : à court terme et à long terme

Programmes de soutien par les pairs et d’intervention psychologique en situation de crise chez les premiers répondants canadiens : Blue Paper (2016) Sommaire

Accessible (en anglais) au : http://www.justiceandsafety.ca/rsu_docs/blue_paper_full_web_final_production_aug_16_2016.pdf

Il existe un besoin urgent pour de la recherche supplémentaire sur l’efficacité des programmes de soutien par les pairs et d’intervention en situation de crise conçus pour aider les membres du personnel de la sécurité publique à gérer les traumatismes liés au travail. Les facteurs de stress opérationnel, notamment la mort, la violence, et les menaces sur leur vie, exposent les membres du PSP à des défis psychologiques, dont le stress post-traumatique, la dépression, l’anxiété et la colère. De tels défis peuvent entraîner d’autres problèmes, comme la toxicomanie, les difficultés relationnelles, et l’absentéisme.