Sommaires de recherche

Relever les défis et accroître la préparation mentale du personnel de la sécurité publique

Mots-clés: COVID-19, Santé mentale, Self-Care, Aide sociale

Publication complète

Tout au long de la pandémie de la COVID-19, le personnel de la sécurité publique (PSP) a démontré son engagement à servir les Canadiens. Les membres du PSP opèrent généralement dans un climat d’incertitude, mais la COVID-19 les a entraînés à assumer des tâches hors de leur description de tâches normale, de leur niveau d’expertise, et de leur zone de confort. Les membres du PSP l’ont accompli tout en risquant d’être infectés et d’infecter leurs familles.

Le Projet de préparation et de soutien face à la COVID-19 (PPSC) a été élaboré par l’Institut canadien de recherche et de traitement en sécurité publique (ICRTSP) afin d’aider le PSP durant la pandémie de la COVID-19. Dans ce document, le PPSC a déterminé cinq aspects potentiels afin de soutenir le PSP durant la COVID-19. Les recommandations ne sont pas définitives, exclusives, ni exhaustives, mais agissent comme points de départ possibles vers le soutien continu du PSP.

Recommandation no 1 : Formation spécialisée en préparation

L’arrivée rapide de la pandémie de la COVID-19 a fait que le PSP et les professionnels des soins de santé n’ont pas eu le temps de suivre une formation spécifique. Cependant, le PSP pourrait encore bénéficier de possibilités de formation.

Soutiens possibles

  • Occasions d’apprendre juste à temps. Le PSP peut bénéficier d’occasions régulières pour suivre, ou reprendre, une courte formation portant sur les directives et les développements récents, ainsi que sur les stratégies les plus efficaces afin d’affronter la COVID-19.
  • Aides à la prise de décision. Des arbres décisionnels et des algorithmes, approuvés par la direction, pourraient aider le PSP à gérer l’incertitude et l’anxiété liées à la crise actuelle.
  • Être attentif au marathon. Le PSP doit être formé afin de naviguer la pandémie à long terme, tout en répondant immédiatement aux urgences. Les membres du PSP peuvent nécessiter des encouragements supplémentaires afin de surveiller leur santé et de prendre soin d’eux-mêmes.

 

Recommandation no 2 : Communication

La communication durant ces temps difficiles doit être claire, cohérente et constante. Une communication claire permet aux gens de se souvenir des messages clés et de prendre des mesures efficaces.

Soutiens possibles

  • Maintenir la communication. Maintenir une communication régulière, cohérente, transparente et interactive. Afin de mieux comprendre les besoins du PSP, les dirigeants devraient encourager les questions, les discussions, et les suggestions de la part des membres du personnel.
  • Exprimer de l’empathie. La pandémie peut limiter les occasions pour le PSP de montrer de l’empathie envers les citoyens. Trouver d’autres moyens de faire preuve d’empathie (p. ex., langage corporel, modes d’expression) pourrait réduire la tension et encourager les interactions positives.
  • Tirer profit des médias. Les médias traditionnels et les médias sociaux peuvent contribuer à promouvoir un comportement altruiste, éthique et qui fait preuve de civisme. Les médias peuvent aussi diffuser des informations importantes afin d’aider à maximiser la sécurité publique.

Recommandation no 3 : Le leadership et la consolidation d’équipe

Les dirigeants ont un rôle critique à jouer en aidant les membres du PSP à demeurer résilients et efficaces face aux défis.

Soutiens possibles

  • Rester visible, disponible, et informé. En s’assurant que les dirigeants soient visibles et montrent de l’empathie; qu’ils offrent un environnement structuré; et qu’ils favorisent la communication avec leurs membres.
  • Soutenir les besoins essentiels. Durant les temps de crise, les dirigeants doivent encourager et appuyer les bonnes habitudes, comme une bonne nutrition, le repos et le rétablissement. Les dirigeants doivent aussi comprendre les défis auxquels font face les membres du PSP (p. ex., garde d’enfants, responsabilités à la maison, et engagement communautaire).
  • Soutiens sociaux. Les soutiens sociaux habituels peuvent être compromis par la distanciation sociale et les exigences de l’isolement. Le leadership peut aider en soutenant les membres, en encourageant le soutien par les pairs et, si possible, en appuyant des cycles de travail et la composition d’équipe réguliers.

Recommandation no 4 : Quarantaine et isolement

Certains membres du PSP peuvent vivre plusieurs épisodes d’isolement préventif ou de quarantaine obligatoires durant une pandémie, ce qui peut aggraver des problèmes antérieurs de santé mentale. Après la quarantaine ou l’isolement, les membres du PSP pourraient être anxieux de retourner au travail par peur d’être infectés de nouveau, et de la réaction de leurs pairs face à leur absence.

Soutiens possibles

  • Rester connecté. Les milieux de travail devraient établir des structures permettant de rester connecté avec les personnes en quarantaine ou en isolement, à l’aide de communication à distance régulière et de soutien par les pairs.
  • Considérer l’essentiel. S’assurer que les membres du PSP qui sont en isolement ou en quarantaine aient accès aux soutiens, aux services, et aux provisions.
  • Aborder la violence familiale et le mauvais usage de substances psychoactives. Le leadership devrait rappeler au PSP de demander de l’aide tôt, et leur fournir les informations nécessaires afin d’obtenir de l’aide.

Recommandation no 5 : Prendre soin de soi

Des activités quotidiennes visant à prendre soin de soi peuvent aider à contrer le stress accru lié à la pandémie de la COVID-19. Encourager régulièrement le PSP à prendre soin de soi chaque jour peut contribuer à soutenir leur santé mentale et renforcer leur résilience.

Soutiens possibles

  • Gestion saine. Accentuer la bonne nutrition, l’importance de bien s’hydrater, l’exercice physique régulier, et le temps de loisir. Des stratégies de gestion saine comme les techniques de relaxation et de gestion du stress peuvent aider.
  • Maintenir les routines. Dans le contexte incertain de la pandémie, la routine peut apporter un sentiment de structure, de contrôle, et de prévisibilité.
  • Maintenir de bons contacts sociaux et de soutiens. Rester connecté avec la famille, les amis, et les collègues est un aspect important du maintien du bien-être.

La pandémie de la COVID-19 a entraîné la dépendance à un petit nombre de personnes, dont les membres du PSP, qui maintiennent la santé et la sécurité publique. La réponse à la COVID-19 a demandé le développement et l’offre de solutions créatives afin de répondre aux besoins changeants du PSP.

__________________________________________________________________________________________________________________________________

La formulation d’origine de cette étude a été modifiée et abrégée pour le présent sommaire de recherche.

Étude d’origine

Heber, A., Testa, V., Smith-MacDonald, L. & Brémault-Phillips, S & Carleton, R.N. (2020). Rapid response to COVID-19: Addressing challenges and increasing the mental readiness of public safety personnel. Health Promotion and Chronic Disease Prevention in Canada: Research, Policy and Practice. https://doi.org/10.24095/hpcdp.40.11/12.04

 

Sommaire préparé par E. Kossick, révisé et édité par B. Barootes, V. Testa, A. Heber, et R.N. Carleton.

 

Note : Dans le texte, le genre masculin est utilisé au sens neutre et désigne les femmes autant que les hommes.

 

Retour à Sommaires de recherche

Ouvrir une session

Mot de passe oublié